Chrysaora est une commande des architectes de Group 8 et de l’artiste John Armleder, pour un projet lié au Palais de la Porte dorée, à Paris. Ce bâtiment Art Déco, aujourd’hui Cité nationale de l’Immi­gration, était à l’origine un Musée des Colonies, vitrine du colonialisme français, dont les grands noms sont gravés sur l’une de ses façades. Chrysaora reprend les caractéristiques de ces gravures.

 

Chrysaor (littéralement «épée d’or») est le fils de Poséidon et de Méduse, le frère de Pégase. Sa mère fut métamorphosée en gorgone par la déesse Athéna, en châtiment pour avoir souillé son temple. Une statue d’Athéna, incarnant la France victorieuse, orne le Palais de la Porte dorée.

 

Chrysaora est disponible en 3 graisses, et permet de composer plus de 105 langues, dont le vietnamien avec ses nombreux caractères accentués. Il dispose en outre de nombreuses ligatures.

 

→ Pour plus de détails sur les styles et glyphes disponibles, téléchargez le spécimen en PDF.

 

Chrysaor, enfant divin.

 

 

Palais de la Porte dorée, Paris 12e arrondissement. © Group 8.

 

Palais de la Porte dorée, Paris 12e arrondissement. © Group 8.

 

Palais de la Porte dorée, Paris 12e arrondissement. © Group 8.