NONPAREILLE

 

«nf. (non-pa-rè-ll’, ll mouillées). Le caractère d’imprimerie le plus petit qu’il y avait autrefois. Ce caractère porte six points de hauteur; aujourd’hui, on possède des caractères ayant cinq, quatre et même trois points. Toutefois ce nom désigne le corps six. La grosse nonpareille est une vieille dénomination qui servait à désigner le plus gros des caractères d’affiches; elle n’est plus usitée aujourd’hui.»

 

Article «Nonpareille», dans Émile Littré, Dictionnaire de la langue française, Paris, 1872–1877. (1863). Image tirée de The Type specimen of Jacques-François Rosart, Brussels, 1768, facsimile avec une introduction par Fernand Baudin et Netty Hoeflake, Van Gendt & Co, Amsterdam, 1973.


MATTHIEU CORTAT

 

Né en 1982 à Delémont (Suisse), Matthieu Cortat est dessinateur de caractères et graphiste. Diplômé de l’École d’Art de Lausanne (ECAL) et de l’Atelier national de Recherche typographique (ANRT) de Nancy, installé à Lyon, il partage son temps entre le dessin de lettre, un travail de typographe pour divers éditeurs, et des interventions au Musée de l’imprimerie de Lyon.

 

C’est dans ce cadre qu’il a mis en place le Corpus typographique français et qu’il a collaboré à la rédaction des textes du site Internet célébrant le 450e anniversaire de la mort de Claude Garamont. Il intervient régulièrement dans différentes écoles d’art, pour des ateliers ou des conférences. Il est membre de la commission des Éditions de la Société jurassienne d’Émulation.